Le syndrome d’Asperger au féminin ça ressemble à quoi ?

Certaines personnes se demandent à quoi ressemble le syndrome d’Asperger au féminin ( forme d’autisme sans déficience intellectuelle) car les signes sont souvent invisibles pour les personnes qui ne vivent pas avec la femme ou la jeune fille concernée.

Si je résume,  les filles avec le syndrome d’Asperger semblent timides mais il ne s’agit pas d’une simple timidité mais plutôt de difficultés pour interpréter les échanges sociaux.

Elles maitrisent très bien le langage, un langage souvent soutenu dès la petite enfance.

Elles sont souvent concernées par des problèmes sensoriels qui compliquent pas mal la vie (sélectivité alimentaire, hyper/hyposensibilité auditive, visuelle, tactile).

Elles ressentent beaucoup d’émotions (car loin des clichés, toutes les personnes autistes ne manquent pas d’empathie) mais la gestion de ces émotions reste complexe car il y a peu de modulation émotionnelle: c’est fantastique ou c’est la catastrophe intersidérale, il n’y a pas d’entre deux.

Elles subissent aussi une grande fatigabilité du fait des surcharges sensorielles et de la double tâche constante.

Une dysgraphie est souvent associée (lenteur d’écriture, mauvaise tenue du stylo ou écriture peu lisible) mais elles peuvent adorer dessiner.

Le tonus musculaire est parfois inadapté et des troubles psychomoteurs sont possibles (difficultés pour faire du vélo / nager / sauter à la corde…).

La présence d’une grande anxiété, d’une peur de la nouveauté et de l’échec, d’un manque de confiance en soi peut mener à des crises autistiques ou émotionnelles.

Voici quelques manifestations de l’autisme au quotidien pour la version au féminin.

Le dépistage est souvent plus difficile pour les professionnels qui ne connaissent pas tous les spécificités des femmes avec le syndrome d’Asperger, d’où des retards de diagnostics.

Le soutien à apporter aux personnes concernées doit être adapté et personnalisé dès le plus jeune âge.

N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations.

Harmonie Apprentissage

Laurélia STEINMETZ

tous droits réservés

Les précédents articles

Ma présentation vidéo pour le salon des bouts d’choux à Thionville

Video de présentation de Laurélia Steinmetz pour le salon des Bouts d'choux... lire la suite

Article du Républicain Lorrain sur ma conférence : nos enfants et les écrans

Article de Sabrina Frohnhofer paru dans le Républicain Lorrain du 27 février 2019. Nos enfants et les écrans, encadrer sans diaboliser, tel... lire la suite